Un petit coin de paradis

Destination paradisiaque ; il y a le ciel, le soleil et la mer…comme dit la chanson de François Deguelt que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaitre. À vingt minutes d’avion et une cinquantaine de kilomètres au nord de l’île de Tahiti, on survole les lagons scintillants, les barrières de corail, on attérit sur l’atoll privé de Tetiaroa pour jouer les Robinsons. The Brando hôtel, porte le nom du célèbre acteur, un bout de paradis que Marlo Brando a découvert lors du tournage, des Révoltés du Bounty. Il avait eu le coup de foudre pour ce sanctuaire naturel de beauté, si riche en biodiversité ; il y vécut jusqu’a la fin de sa vie ; s’investissant avec passion pour en faire un site protégé. Richard Bailey, président de Pacific Beachcomber a repris le flambeau, préservé l’atoll et le fonctionnement de l’hôtel s’inscrit dans une logique durable. Énergies renouvelables, panneaux solaires, eaux désalinisées dans les salles de bain, les eaux usées sont récupérées, purifiées par des plantes tropicales aquatiques et stockées. Du miel aussi, The Brando peut se targuer de produire l’un des meilleur du monde, élaboré à partir de fleur de cocotier et d’autres espèces endémiques. Un joyau de quatre kilomètres de large, réparti sur 12 motu ou des clients privilégiés se partagent 35 villas, de 96 à 246 m2 chacune, avec une décoration raffinée sans ostentation. Chacun chez soi, à l’abri d’une maison qu’on choisit noyée dans la verdure avec vue imprenable sur le large et ses grands bleus avec sa propre plage privée, sa piscine et sa terrasse plein soleil. Ne pas sortir de ce cocon serait toutefois dommage ; même les stars de passage optent pour la pause au bar, les pieds dans le sable ou devant l’excellent soufflé cuisiné à base de poissons, juste sorties de l’eau, du restaurant gastronomique « les Mutinés » orchestré par le chef étoilé, Guy Martin dans un décor intimiste d’une pirogue inversée. Aussi au programme, le menu végétalien, imaginé par le chef, Kelvin Au-leong, du restaurant « Invitation V » à Montréal, il a trouvé l’inspiration dans le potager bio de l’hôtel pour composer ses recettes et réconcilier plaisir et végétal. Ici les étoiles brillent, élu « meilleur resort au monde par le Condé Nast Traveller’s 2016 «Reader’s Choice Awards ». Un have de paix qui sied au farniente plein soleil et grand bleu ; Ici, on est plage, sieste et paresse. A l’extrême rigueur, plongée, une ballade à bicyclette dans la végétation luxuriante, un cours de paréo et navigation tranquille. Ne chercher pas un musée mais optez pour une visite sur l’île aux oiseaux. Le bien-être fait partie de la philosophie du lieu : Un spa de 2000m2 au bord d’un lac d’eau douce, est à lui seul une escapade sensorielle ; une Maison des Oiseaux est perchée entre ciel et terre à 6 mètres du sol, on y vient à deux, prendre de la hauteur, découvrir l’art du massage « Taurumi » boire une tisane, prendre un bain de vapeur… On ira tous au paradis… (comme le chante avec malice, Michel Polnareff).

www.thebrando.com info@thebrando.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *